Rechercher dans ce blog

jeudi 13 avril 2017

poème en entier !

Bonjour à tous.
Cela fait un long moment que je n'ai rien posté. Pour celles et ceux qui ne me suivent pas sur Facebook, je vous laisse enfin découvrir ma dernière strophe (publiée il y a un mois !). Si le poème était pensé pour la journée du 8 mars, je pense qu'il peut se lire à tout autre moment.
Je n'ai pas eu le temps de traduire les dernières strophes. Je le ferai quand j'aurai moins d'activités !
Je vous présente dans mon prochain post mes dernières nouveautés colorées. Vous les retrouverez en mai sur ma boutique en ligne que je dois aussi mettre à jour ! Beaucoup de travail en perspective.
A bientôt...

Hi, 
It's been a long time since I didn't give any news. For those who don't have any Facebook account, I let you discover my last stanza (published one month ago!). It was at first meant for March, 8th but it can be read at every other time. 
I haven't had any time to translate the last stanzas. I'll do it when I'll be less busy.
In my next post, I'll show you my last colored creations. You'll find them on my on-line shop in May. I have to update it too! Still a lot of work ahead.
Stay tuned...

Hallo,
Es ist schon längst, dass ich keine Nachrichten gegeben habe. Hier ist meine letzte Strophe, die ich schon vor einem Monat in Facebook veröffentlicht habe ! Auch wenn das Gedicht für den 8. März gemeint war, kann es auch für andere Gelegenheiten gelesen werden.
Ich habe keine Zeit gehabt, sie zu übersetzen. Ich werde es tun eines Tages !
In meinem nächsten Artikel zeige ich euch meine letzten gefarbten Kreationen. In Mai werdet ihr sie in meinem on-line Shop entdecken. 
Bis bald...

"Quatre vies...parmi tant d'autres

A toi, petite fille qui court dans les prés,
Sais-tu ce que tu feras après cet été ?
Toi, belle et fraîche demoiselle en devenir,
Sais-tu à quoi ressemblera ton avenir ?
Alors laisse-moi te raconter quatre histoires,
Qui, à la fois emplies de chagrin et d'espoir
Ont su de quatre femmes sceller le destin.
Tu les rencontreras peut-être en chemin...
Il y a d'abord Anne, femme de marin.
Elle attend, seule, de longues heures, sans faille,
Son mari qui combat les tempêtes. Si loin...
Peut-être reviendra-t-il, fier et sans médaille.
Il y a aussi, tendre maman, Madeleine.
Elle regarde courir ses quatre enfants espiègles.
Son coeur retient des instants de vie et la peine
De ne pouvoir tenir son fils, parti au ciel.
Elle voulait être pilote, Mireille.
Mais la vie lui a pris un bout de soi, un jour.
Si de ses mains, elle créé de jolies merveilles,
La santé en déroute, elle souffre toujours.
Il y a enfin, fille de mineur, Camille.
Elle donne amour et courage, mais pas d'argent.
Elle voulait offrir plus à ses fils et filles.
Devenus grands, ils lui sont tous reconnaissants.
Elles sont gaies le jour mais pleurent seules la nuit.
Fortes et fragiles, elles sont guidées par l'espoir.
La mer, les enfants, le travail et les merci
Sont autant de remèdes à leur désespoir.
Tu les rencontreras peut-être en chemin...
Ta joie apaisera leur peine et leurs douleurs.
Quand tu seras triste, elles te tendront la main.
Alors profite de chaque instant de bonheur."
FIN. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire